Pronostics et analyse pour les quarts de finale de l'EURO 2016

Présentation, analyse et pronostics

pour les quarts de finale

de l’EURO 2016

 

Pologne-Portugal

(21h) Jeudi 30 juin à Marseille

 

Pays de Galles-Belgique

(21h) Vendredi 1er juillet à Lille

 

Allemagne-Italie

(21h) Samedi 2 juillet à Bordeaux

 

France-Islande

(21h) Dimanche 3 juillet à Saint-Denis

 

__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

Pologne-Portugal

(21h) Jeudi 30 juin à Marseille

 

 

La Pologne :

La Pologne s’est brillamment qualifiée en sortant de son groupe 1ère ex aequo avec l’Allemagne. En huitième de finale, elle s’est qualifiée dans la douleur contre la Suisse après les prolongations et les tirs au but. Bien motivés à rester invaincus, les Polonais de Robert Lewandowski donneront tout pour battre le Portugal.

 

Le Portugal :

Sorti déçu et vexé 3ème du groupe D, le Portugal de Cristiano Ronaldo s’est qualifié d’extrême justesse dans les meilleurs troisièmes, n’ayant remporté aucun match de poule. Eliminant la Croatie des huitièmes de finale de justesse au bout des prolongations, les Portugais ne se sont pas rassurés pour autant. Toujours isolé dans cette formation portugaise, Ronaldo devra d’abord et surtout compter sur lui-même pour apporter la victoire à son pays.

 

L’analyse : Pologne – Portugal

Qui, entre Robert Lewandowski et Cristiano Ronaldo, parviendra à entraîner son équipe et élever son niveau de jeu ? Chacun isolé dans sa sélection nationale, les 2 grands joueurs peinent à être décisif lors de cet Euro. Ce quart de finale est l’occasion de voir quelle est l’équipe qui donnera tout pour se qualifier pour les demi-finales, quels sont les joueurs qui sauront repousser la fatigue et qui sera le héros de cette confrontation : Ronaldo ou Lewandowski ?

 

__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Pays de Galles-Belgique

(21h) Vendredi 1er juillet à Lille

 

 

 

Le Pays de Galles :

Le Pays de Galles fait partie des bonnes surprises de cet Euro 2016. Les Gallois pourront compter avec leur attaquant du Réal Madrid, Gareth Bale, actuel meilleur buteur de l’Euro ex aequo. Pour sa 1ère participation à l’Euro, le Pays de Galles a frappé très fort et n’a pas l’intention d’en rester là. S’étant défait relativement facilement de l’Irlande du Nord en huitième de finale, les Gallois n’ont rien à perdre et tout à gagner dans ce quart de finale. Ils espèrent bien continuer sur leur lancée et venir à bout de l’équipe belge pour une qualification historique en demi-finale.

 

La Belgique:

La Belgique est sortie 1ère ex aequo de son groupe avec l'Italie, alternant le bon et le moins bon lors de ses matches. Bien menée par Eden Hazard, la Belgique a prouvé qu'elle peut se révéler dangereuse lors de ses attaques grâce notamment à la rapidité de ses joueurs offensifs. Comme contre l’Irlande en match de poule (3 – 0), la Belgique a remis un carton à la Hongrie en huitième de finale (4 – 0) montrant enfin son jeu d’attaque et son efficacité devant les buts. Si la défense belge reste groupée et surveille de près Gareth Bale, Eden Hazard et ses coéquipiers ont toutes leurs chances de se qualifier pour les demi-finales.

 

L’analyse : Pays de Galles – Belgique

Ce quart de finale s’annonce très ouvert entre 2 équipes portées vers l’attaque. Au sein de la Belgique, Eden Hazard semble mieux entouré que Gareth Bale mais les Gallois ont su prouver leur solidarité et leur courage. Ce match s’annonce très physique et l’équipe qui se qualifiera pour les demi-finales sera celle qui aura su garder sa fraîcheur et repousser les limites de la fatigue. Sur le papier, la Belgique est le favori de ce quart de finale mais un match de football ne se joue pas sur du papier. Alors attention aux erreurs d’inattention et aux fins de match fatidiques.

 

__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Allemagne-Italie

(21h) Samedi 2 juillet à Bordeaux

 

L’Allemagne :

L’Allemagne, actuelle championne du monde, s’est qualifiée facilement lors de la phase de poule en sortant 1ère ex aequo et a éliminé tout aussi facilement la Slovaquie en huitième de finale (3 – 0). Les Allemands de Thomas Muller sont passés à la vitesse supérieure et sont prêts à démontrer qu’ils sont toujours les champions du monde, en se qualifiant pour les demi-finales.

 

L'Italie:

L'Italie s'est facilement qualifiée en se plaçant 1ère ex aequo de son groupe avec la Belgique. Une solide organisation défensive permet à l'Italie d'user son adversaire et de se procurer des offensives bien menées. Antonio Conte dirige cette sélection italienne de main de maître et son talent tactique lui a permis d'éliminer une équipe espagnole en huitième de finale qui semblait pourtant être une des favorites de cet Euro 2016. Maniant l'art de la défense rigoureuse et de la contre-attaque fulgurante, les Italiens sont de dangereux challengers face aux champions du monde allemands.

 

L'analyse: Allemagne - Italie

L’Allemagne compte bien dérouler son jeu tel un rouleau compresseur mais l’Italie compte bien bloquer les engrenages allemands comme elle l’a fait face à l’Espagne. L’équipe qui marquera la première aura fait un grand pas vers la victoire. Les joueurs les plus frais feront la différence en deuxième mi-temps. L’Allemagne est la favorite de ce quart de finale grâce à son statut de championne du monde mais les italiens n’ont rien gagné depuis 2006, ils sont morts de faim et cet Euro 2016 leur ouvre un appétit gargantuesque. Attention cependant à l’indigestion !

__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

France-Islande

(21h) Dimanche 3 juillet à Saint-Denis

 

 

La France :

La France, pays organisateur de cet Euro 2016, s’est aisément qualifiée dans la phase de poule où elle a tenu son rôle de favorite. Invaincus, l’équipe de Didier Deschamps est désormais bien rôdée en attaque, avec ses héros Dimitri Paillet et Antoine Griezmann. Reste l’incertitude sur la défense française qui devra être vigilante sur le marquage des attaquants islandais et se méfier des fautes stupides, comme Patrice Evra concédant un penalty ou Laurent Koscielny écopant trop souvent de cartons jaunes. Les Français ont les capacités pour gagner contre l’Islande, il suffit pour cela qu’ils en soient persuadés eux-mêmes.

 

L'Islande:

L'Islande a créé la grosse sensation de cette phase de poule en se qualifiant largement devant le Portugal, favori du groupe. Menés par un sélectionneur rigoureux, dentiste de son vrai métier, les Islandais ont donné une rage de dents aux Anglais après les avoir éliminés en huitième de finale à la surprise générale. Contrairement à beaucoup d'équipes dans cet Euro, l'Islande possède une solide défense bien alignée qui lui permet de subir les attaques adverses tout en les transformant en contre-attaques immédiates. Les Islandais n'auront plus peur de personne, pas même des Français.

 

L’analyse : France – Islande

La France s’est fait peur en début de phase de qualification mais s’est rassurée au fur et à mesure des matches. L’Islande n’a jamais douté et, malgré son statut de petit poucet, a joué sans complexe contre des équipes de tout niveau. La confrontation entre les 2 nations s’annonce très physique, acharnée, où le mental jouera un rôle primordial. Pour gagner, la France ne devra surtout pas sous-estimer son adversaire. L’Islande, elle, restera fidèle à elle-même : courageuse, solide, solidaire. Attention aux coups de pied arrêtés, au temps additionnel et malheur à celui qui commettra la faute de trop…

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau